Le Burundi promet d’apurer les 9 millions USD d’arriérés à l’EAC d’ici décembre

La ministre chargée des Affaires de la Communauté Est-africaine, Isabelle Ndahayo, a declaré ce lundi 9 juillet que d’ici la fin de l’année, le Burundi se sera acquitté des 9 millions de dollars américains que le pays doit à la communauté.

Selon le rapport du Conseil des ministres, le budget de l’année fiscale 2017-2018 des Etats de la Communauté de l’Afrique de l’Est était fixé à 113 millions USD. Et chaque pays membre devait en contribuer à hauteur de 8.3 millions USD. Le Burundi ne s’en est pas acquitté.

A la dette de l’année fiscale qui a pris fin avec le mois de juin, il s’ajoute les arriérés pour l’année budgétaire 2016-2017. Ces dernières se comptent à plus de 530 mille USD. D’après elle, ce retard était dû à une différence de six mois de l’année fiscale de l’EAC par rapport à celle du Burundi. « Elle commence le 1er juillet et se termine le 30 juin de l’année suivante. C’est au moment où celle du Burundi commençait le 1er janvier pour se terminer le 31 décembre de la même année ».

Mme Ndahayo estime que la nouvelle Constitution pourra conduire à la régularité. L’année fiscale sera harmonisée avec celle de la communauté : « Ainsi, cette harmonisation facilitera le gouvernement à payer tous ses arriérés envers l’EAC ».

Cette membre du gouvernement affirme que Burundi a déjà payé jusqu’à maintenant 50% de ses arriérés. Pour rappel, le rapport du dernier Conseil des ministres des Etats de la Communauté de l’Afrique de l’Est montre que seul 59% du budget avait été recouvré jusqu’au 25 avril dernier. Et jusque-là, le Burundi n’avait rien payé.

Commentaire

Commentaires

Aucun commentaire posté pour l'instant. Soyez le premier!