Karaté : Le Burundi n’a pas tant démérité

Présente à Zagreb en Croatie, depuis le 28 juin pour tournoi qualificatif des J.O de la Jeunesse , la sélection burundaise a fait bonne sensation, bien qu’elle n’ait pas pu remporter de médaille.

Attendus comme victimes expiatoires du tournoi, Elvis Terimbere dans la catégorie des -61 kg, Fiston Irakoze dans les -68 kg ont ébloui le public.

Au passage, atteignant même les quarts de finales. Une performance qui a laissé pantois plus d’un, pour leur 1ère participation dans un tournoi majeur. « C’est vrai que les 1ères minutes ont semblé difficiles. Mais l’objectif a été atteint. Les deux garçons ont donné le meilleur de eux-mêmes, ils ont été agressifs en attaque, bien géré les dernières minutes du combat », se félicite Christophe Nkurunziza, président de la fédération burundaise de Karaté(Febuka). Selon lui, les espoirs de glaner quelques points supplémentaires dans le classement mondial reste de mise.

Plus que les titres en jeu, ce tournoi était avant tout l’occasion d’engranger des points dans la course pour la qualification aux prochains jeux olympiques de la jeunesse prévus en octobre à Buenos Aires en Argentine.

Pour le moment, une donne qui semble pencher en faveur des Burundais. « A défaut de ne pas se qualifier en individuel, la fédération internationale donne la qualification par cooptation. Elle est appelée qualification par représentation continentale ».

Le Burundi en ballotage favorable

Comme le Burundi et le Mali sont les seuls deux pays d’Afrique subsaharienne dans ce tournoi, M.Nkurunziza espère que la balance pourra pencher de leur côté. « En tout cas, s’il advient que la fédération internationale considère cette piste, l’on pourra valider le billet qualificatif parce que nous avons atteint les quarts de finales alors qu’eux non ! »

Autre point positif : après la compétition, les 2 karatekas burundais ont pu participer à un stage de haut niveau réunissant la fine fleur des karatekas du monde. « Une expérience unique, qui nous a permis d’améliorer notre approche tactique du combat moderne ou kata (démonstration) », apprécie Elvis Terimbere.

Il explique également que ce tournoi a été une opportunité de se frotter aux meilleurs. « Je pense que plus maintenant, je n’aurais peur d’être opposé à un Japonais ou un Russe soit disant qu’il est champion mondial ». De quoi entrevoir une bonne prestation pour les prochaines compétitions. La compétition se clôt le 9 juillet.

Commentaire

Commentaires

Aucun commentaire posté pour l'instant. Soyez le premier!